4479 Ste-Catherine Ouest
Westmount, H3Z 1R6

Aujourd’hui jeudi
ouvert jusqu’à 17h00

Tel: (514) 931-4555
Fax: (514) 931-8012

customerrelations@mark-lachance.com

Service personnalisé d'audioprothesiste et d'audiologieService personnalisé d'audioprothesiste et d'audiologie

Évolution des prothèses auditives

1. Période acoustique

Prothèse auditive de la préhistoire

À cette époque, on utilise simplement la technique de la main derrière l'oreille ainsi que des cornes d'animaux.

2. Période mécanique

Prothèse auditive de la période mécaniqueProthèse auditive de la période mécaniqueProthèse auditive de la période mécanique

Un chercheur allemand, Athanasius Kircher, invente le premier tube acoustique en 1650. Il invente également un tube torsadé rappelant la forme de l'oreille interne. Au 18e siècle, Claude-Nicolas Le Cat crée un cornet acoustique pouvant amplifier le son jusqu'à 15 décibels.

3. Période électrique

Prothèse auditive de la période électriqueProthèse auditive de la période électrique

Petite note intéressante : Comme sa femme et sa fille étaient sourdes, Alexander Graham Bell a tenté de mettre au point des prothèses auditives en transformant les ondes sonores en impulsions électriques. C'est ainsi qu'il a inventé le téléphone. En 1905, on met au point une prothèse électrique portative constituée d'un microphone porté au cou, d'une batterie et d'un amplificateur. Un an plus tard, on utilise une petite boîte d'environ la taille d'une valise, appelée vactuphone, munie d'un microphone relié à l'oreille par un câble. Déjà, en 1925, on miniaturise le vactuphone. Il peut désormais être transporté dans la poche. En 1937, on met au point le sonotone qui est plus petit et plus efficace.

4. Période électronique

Prothèse auditive de la période électroniqueProthèse auditive de la période électroniqueProthèses auditives de la période électroniqueProthèse auditive de la période électronique

C'est en 1947, grâce lors de l'apparition du transistor, qu'on introduit l'électronique dans les prothèses auditives. En 1953, le sonotone utilise le transistor en plus d'un tube à vide, offrant une taille réduite et une meilleure qualité sonore. En 1956, le transistor permet une importante miniaturisation des appareils auditifs. On commence à utiliser le contour d'oreille analogique. Peu de temps après, on pense à incorporer une prothèse auditive aux branches de lunettes. Vers les années 1975, on voit l'apparition des prothèses intra-auriculaires. La programmation numérique fait son apparition autour de l'année 1987. Par contre, l'amplification est toujours analogique. Les premiers appareils complètement numériques font leur apparition sur le marché vers 1996. C'est ce qui permet aujourd'hui d'obtenir des prothèses auditives plus efficaces et plus stylisées.